attributed to  Albrecht Durer. Illustrations from the book Stulifera navis (Ship of fools) by Sebastian Brant, published by Johann Bergmann in Basel in 1498

attributed to  Albrecht Durer. Illustrations from the book Stulifera navis (Ship of fools) by Sebastian Brant, published by Johann Bergmann in Basel in 1498

il y a 3 mois
1 note | Commentaire
from “The Zeks Series” by Donald Weber

from “The Zeks Series” by Donald Weber

il y a 4 mois
1 note | Commentaire
Joyeuses Fêtes !Fin décembre 2013, cette année n’a pas fini de m’éprouver. Quitte à supporter cette époque et la punition qu’elle implique, autant rester emmitoufler dans un cocon, faire les petites choses qui nous éveillent, s’asseoir dans un bon fauteuil et finir ces livres à moitié parcourus. Je n’aime pas le temps qui passe, zapper des semaines pour passer à 2014 semble une idée simpliste, autant profiter des heures jamais assez nombreuses pour vaquer à nos petits plaisirs reportés. Imaginer qu’on a un fauteuil, des livres, une cheminée, pas de problème pour faire ses courses et cuisiner, pas d’administration à rappeler ou de connards qui polluent notre oxygène et font crier la TV à chaque heure de la journée.

Noël et le réveillon ? les passer sur ce fauteuil, préférer la compagnie d’une douceur pour palais et pour les oreilles. Des amis ? de la famille ? Des gens qui nous aime ? Pourquoi chercher à les voir le jour où ils aimeraient recevoir des cadeaux quand toute l’année ils nous ignorent, surtout si on a besoin d’un peu d’aide pour déménager, d’être épaulée quand on est malade, se plier en quatre pour trouver un moment où passer chez eux quand eux même ne veulent bouger jusque chez nous,… La seule personne qui m’aime est déjà avec moi, pourquoi entretenir de faux rapports si ce n’est pour se conforter dans des formules que personne ne respectent « l’amitié est plus importante que tout le reste », « la famille est plus importante que tout le reste »,… Pourquoi s’infliger à supporter le blabla ennuyeux de ceux qui nous méprise par la simple excuse de notre « statut social » ? Pourquoi subir les si bons conseils exemplaires des winners qui ne représentent que zombis décérébrés au goût adapté à l’inculture actuelle ? Pourquoi subir la beauferie et les bouffonneries qui crachent sur le raffinement, la délicatesse, et ces choses qu’ils pensent inutiles et veulent interdire ? Pourquoi chercher à dépenser de l’argent en conneries matérialistes sous le prétexte de « fêtes ». Alors qu’on pourrait juste être heureux sans s’encombrer de superficialités mondaines, familiales ou sociales. 

Joyeuses Fêtes !

Fin décembre 2013, cette année n’a pas fini de m’éprouver. Quitte à supporter cette époque et la punition qu’elle implique, autant rester emmitoufler dans un cocon, faire les petites choses qui nous éveillent, s’asseoir dans un bon fauteuil et finir ces livres à moitié parcourus. Je n’aime pas le temps qui passe, zapper des semaines pour passer à 2014 semble une idée simpliste, autant profiter des heures jamais assez nombreuses pour vaquer à nos petits plaisirs reportés. Imaginer qu’on a un fauteuil, des livres, une cheminée, pas de problème pour faire ses courses et cuisiner, pas d’administration à rappeler ou de connards qui polluent notre oxygène et font crier la TV à chaque heure de la journée.

Noël et le réveillon ? les passer sur ce fauteuil, préférer la compagnie d’une douceur pour palais et pour les oreilles. Des amis ? de la famille ? Des gens qui nous aime ? Pourquoi chercher à les voir le jour où ils aimeraient recevoir des cadeaux quand toute l’année ils nous ignorent, surtout si on a besoin d’un peu d’aide pour déménager, d’être épaulée quand on est malade, se plier en quatre pour trouver un moment où passer chez eux quand eux même ne veulent bouger jusque chez nous,… La seule personne qui m’aime est déjà avec moi, pourquoi entretenir de faux rapports si ce n’est pour se conforter dans des formules que personne ne respectent « l’amitié est plus importante que tout le reste », « la famille est plus importante que tout le reste »,… Pourquoi s’infliger à supporter le blabla ennuyeux de ceux qui nous méprise par la simple excuse de notre « statut social » ? Pourquoi subir les si bons conseils exemplaires des winners qui ne représentent que zombis décérébrés au goût adapté à l’inculture actuelle ? Pourquoi subir la beauferie et les bouffonneries qui crachent sur le raffinement, la délicatesse, et ces choses qu’ils pensent inutiles et veulent interdire ? Pourquoi chercher à dépenser de l’argent en conneries matérialistes sous le prétexte de « fêtes ». Alors qu’on pourrait juste être heureux sans s’encombrer de superficialités mondaines, familiales ou sociales. 

il y a 3 mois
4 notes | Voir les commentaires